Le flux gagnant

2015-01-29

Nous pouvons parfois rester des heures assis devant notre feuille sans que rien ne se passe. D'autres fois en revanche, tout semble extrêmement facile. Le monde extérieur n'existe plus et nous accomplissons notre tâche en un rien de temps. Nous sommes alors dans un état de « flux » (« flow » en anglais). Kinnarps vous présente les dernières recherches à ce sujet.

Des études montrent que cet état de « flux » nous permet d'être cinq fois plus efficaces que d'habitude. De nombreuses entreprises majeures, Facebook et Google notamment, travaillent actuellement activement au développement chez leurs employés de cet état de concentration fantastique où tout va tout seul. Les gains de temps pourraient en effet être considérables. Imaginez être 20 % plus efficaces, c'est-à-dire « économiser » une journée entière de travail par semaine ! Mais que se passe-t-il dans notre cerveau lorsque nous sommes en état de « flux » ? Sur le plan purement médical, le « flux » est l'action simultanée d'un cocktail d'endorphines et d'hormones. Exemple classique : un athlète qui soudain se surpasse, et n'a ensuite pratiquement aucun souvenir de ce qu'il a fait. Autre exemple : nous sommes au bureau et avons l'impression que notre cerveau peut emmagasiner une quantité infinie d'informations. Hors de question alors de nous arrêter et de risquer de perdre notre concentration. Certaines conditions sont pourtant nécessaires à cet état de « flux ». « Chez les athlètes, cela exige souvent de prendre certains risques », explique Steven Kotler, chercheur auteur du livre « The Rise of Superman ». C'est différent au travail. Nous avons besoin d'un défi, d'une tâche difficile mais possible si nous donnons notre maximum.« Pour quelqu'un qui n'a pas l'habitude de parler en public, il peut s'agir de donner une présentation. Pour quelqu'un d'autre, de gérer un nouveau projet. Mais la tâche ne doit pas nous écraser, auquel cas l'inverse se produit et nous devenons passifs et nerveux. »Pour Steven Kotler, notre environnement est déterminant. Nous devons ainsi nous trouver dans un cadre propice à la créativité et à la concentration. C'est la condition indispensable pour connaître le « flux ».