L'Éco-responsabilité

2016-04-05

Tout comme l'ensemble des entreprises ont toujours fourni un rapport financier annuel, certaines entreprises européennes devront désormais établir un rapport sur le développement durable.

Que cela veut-il donc dire ? La loi (découlant d'une directive de l'UE de 2014) oblige les entreprises à « jouer cartes sur table » ; elles doivent désormais faire preuve de transparence sur leurs activités en termes d'environnement, de développement durable et d'aspects sociaux entre autres.

Autrement dit, il ne suffit plus d'inclure un logo écologique sur votre site Internet, ce genre de verdissement d'image ne passe plus. Les entreprises sont désormais obligées d'assumer l'impact qu'elles peuvent laisser sur la société.

En Suède, la loi doit entrer en vigueur le 1er juillet et d'autres pays membres de l'UE suivront ce chef de file. Trois critères déterminent quelles entreprises sont couvertes par la loi : le chiffre d'affaires, le nombre d'employés et si elles représentent un intérêt public important. En règle générale, on peut considérer que la loi s'applique à toutes les entreprises qui emploient plus de 500 salariés (ou 250 pour la Suède et le Danemark). Puisque le travail environnemental ne peut pas être relégué à une simple feuille de calcul Excel, le changement le plus difficile pour de nombreux dirigeants sera probablement sur le plan psychologique : il faudra s'habituer à un monde totalement différent dans lequel la bienveillance et la confiance des clients précèderont les gains financiers.

Un bon début : veillez à ce que votre décoration d'intérieur privilégie les matériaux écologiques. Ici à Kinnarps, nous pouvons vous aider à trouver une solution sur mesure qui répondent aux besoins de votre entreprise.