Une négativité positive

2014-10-30

Une négativité positive

On nous enseigne à quel point il est important d'être heureux et positif au bureau. Mais à en croire Alexander Kjerulf, l'un des chercheurs les plus éminents au monde spécialisé dans le monde du travail, râler de temps en temps pourrait aussi avoir ses avantages.

Une entreprise allemande spécialisée dans les technologies de l'information a conclu des « contrats du bonheur » avec ses employés. Ceux qui ne sont pas heureux et ne rient pas au travail sont tout bonnement renvoyés chez eux. C'est radical, certes, mais tout à fait dans l'esprit de notre époque. Nous sommes censés être positifs même dans les situations les plus stressantes et difficiles. Mais est-ce toujours souhaitable ? Alexander Kjerulf, auteur de « Happy hour is 9 to 5 », ne le pense pas. Dans un rapport qui a beaucoup fait parler, il démontre qu'un état d'esprit positif a des avantages indéniables, à condition d'être modéré.
« Tous ces livres d'auto-assistance psychologique posent un réel problème. Ils nous déstabilisent parfois plus qu'ils ne nous aident. Réprimer ses vrais sentiments peut être lourd de conséquences, d'un point de vue privé comme professionnel », explique Alexander Kjerulf.
Alexander nous montre avec ces cinq exemples comment une positivité à outrance peut être néfaste.
1. Des études ont montré à maintes reprises que forcer des employés à feindre une attitude positive au travail ne faisait qu'augmenter le niveau de stress de leur entourage.
2. Une personne malheureuse et stressée au travail ne tire aucun avantage d'un état d'esprit positif. Au contraire.
3. Les sentiments négatifs font partie intégrante de la vie et du travail. Plutôt que de les éviter, il est préférable de s'en servir.
4. Une positivité excessive contribue à ignorer les problèmes existant sur le lieu de travail.
5. Forcer quelqu'un à être heureux n'a aucun intérêt. Paradoxalement, la seule façon d'être heureux, c'est d'exprimer ses sentiments. Et c'est d'ailleurs ça le secret : connaître toutes les facettes de sa personnalité, les bonnes comme les mauvaises.