Tendance 2 : Étude Du Lieu De Traveil

2015-03-12

Voici venu le temps de l'entreprise attentive à ses employés ! Dans le futur, les exigences et les besoins de chaque employé seront au centre de l'attention. C'est l'une des tendances importantes dont il est question dans le célèbre Rapport des tendances 2015 de Kinnarps. Lorsque Kinnarps a lancé le bureau réglable en hauteur Decade il y a 25 ans, c'était tout simplement une approche révolutionnaire en termes de design d'intérieur. Avant cela, la plupart des lieux de travail se ressemblaient. Les gens s'entassaient dans des box minuscules toute la journée et ne les quittaient quasiment jamais... Heureusement, les choses ont changé. Aujourd'hui, on fait davantage attention aux besoins, à la situation et aux attentes de chacun en y portant un tout nouveau regard - l'employé type n'est plus un homme d'âge moyen. Dans le même temps, la technologie évolue à un rythme intense, ce qui a révolutionné les conditions de travail de la plupart des gens. Alors comment faire face à cette évolution ? Les entreprises investissent dans des intérieurs personnalisés qui encouragent le mouvement et la créativité, en restant toujours en adéquation avec les besoins des employés. Certaines personnes aiment les lieux bruyants et désordonnés aux couleurs flamboyantes, tandis que d'autres préfèrent se couper du monde dans un espace minimaliste, bien aéré et silencieux. Il faut savoir répondre à ces deux types de besoins. « Plus nous offrons de choix aux gens, plus il est facile pour eux d'être efficaces », explique Louis Lhoest de Veldhoen + Company. Et qui dit environnement durable, dit personnel durable. C'est aussi simple que ça. Les recherches sont unanimes : les bureaux ennuyeux qui ne fonctionnent pas sont un véritable risque pour la santé et font l'objet de davantage de jours d'absence pour cause de maladie. Notre environnement a un énorme impact sur notre cerveau. Dans une entreprise soucieuse de ses employés, il semblerait que les valeurs humaines jouent un rôle essentiel en termes de bien-être et que le design et la psychologie soient interconnectés. Voilà pourquoi il est important d'être attentif aux signaux émis par les employés, à ce qu'ils ressentent et à leur bonheur. À l'échelle mondiale, de plus en plus de personnes sont épuisées par la technologie, et se sentent stressées en permanence sans parvenir à se détendre. Ce problème a par exemple amené Google à prendre la décision de mettre en place des réunions « zéro technologie », où les ordinateurs et les téléphones portables ne sont pas autorisés. Nous devons absolument parvenir à créer des environnements humains pour le corps et pour l'âme. Il semble donc judicieux pour les entreprises de chercher à imiter les environnements que nous apprécions, par exemple l'intérieur d'un café, d'un salon. L'identité et les liens de l'équipe en sont renforcés. Comme le rapport l'énonce si justement, la question à se poser est la suivante : « Souhaiteriez-vous avoir la même chose chez vous ? » Lisez le rapport dans son intégralité sur Kinnarps.com/trend

When Kinnarps launched the height-adjustable desk Decade 25 years ago, it was nothing more than a revolutionary interior design approach. Before this, most workplaces looked the same. People were crammed into tiny cubicles all day without hardly ever leaving them... Thank God this has all changed.

Today we are more aware in an entirely different way of the different needs, conditions and expectations people have - a middle-aged man is no longer the norm. At the same time, technology is evolving at a ferocious pace which has turned the working situation upside down for most people. So how do we tackle this development? Companies will invest in personal interiors that encourage movement and creativity, all the time in line with employee needs. Some like a noisy and disorderly space with flamboyant colours while others like to close out the world in a minimalistic and airy space without any disturbing sounds. Both needs must be met.

"The more options we offer people, the easier it is for them to perform," says Louis Lhoest at Veldhoen + Company. Sustainable environments make for sustainable people. It is that simple. Research unanimously shows that boring offices that do not work are a downright health hazard and result in more days off work sick. Our surroundings have the greatest impact on our brains. In a mindful workplace where people are in focus, there is an understanding that soft values play a vital role when it comes to well-being and that design and psychology are interlinked. It is therefore important to be attentive to signals from employees, how they feel and how happy they are.

A global issue is that more and more people are afflicted by technology fatigue and feel stressed all the time and cannot relax. This has for instance led to a decision by Google to introduce technology-free meetings where both laptops and mobiles are not allowed. We have simply got to be better at creating human environments for both the body and soul. It is therefore not wrong for workplaces to imitate environments we like being in such as cafés and lounges. Team affiliation and identity are reinforced as a result. Or as it has been so accurately stated in the report: "Would you want to have this at home?"