Un design qui ouvre des portes

2015-08-13

Les portes ont de tout temps été semblables à celles d'aujourd'hui, c'est-à-dire de forme rectangulaire et placées dans des ouvertures de murs. Parfait si vous êtes un adulte de stature normale et si vos jambes sont en bonne santé. Mais que se passe-t-il dans le cas contraire ? Kinnarps s'est penché sur la nouvelle gamme de portes du designer japonais Nendo, et a constaté que son design inclusif était assez similaire au sien.

Nendo, de son vrai nom Oki Sato, n'a de cesse, depuis le début des années 2000, de surprendre en revisitant les objets du quotidien.
Dernier exemple en date : la porte exposée à l'occasion du salon du meuble de Milan. À l'aide de plaques et d'étagères magnétiques, Nendo a créé un espace totalement nouveau pouvant accueillir à la fois des étagères et des tableaux, voire même un petit pot de fleurs. La porte se fond dans le décor. Elle est bien sûr munie d'une bande lumineuse intégrée permettant de trouver la serrure plus facilement et de savoir où mettre les pieds lorsqu'il fait noir dehors. Pourquoi personne n'y avait pensé plus tôt ?

 

Il est parfois quasiment impossible pour les enfants d'atteindre les poignées de porte. C'est en pensant aux garderies que Nendo a conçu cette porte.

 

Les portes n'ont souvent qu'un rôle fonctionnel et se résument à deux gestes : ouvrir et fermer. Mais dans le monde de Nendo, elles deviennent de magnifiques œuvres d'art. Voyez par vous-mêmes.

Pourquoi ne pourrait-on pas monter une porte dans un coin ?
« Ma solution simplifie considérablement la vie des personnes en fauteuil roulant. Sans oublier qu'une porte dans un coin modifie complètement l'architecture d'une pièce et ouvre littéralement la voie à de nouvelles possibilités en matière de décoration d'intérieur », se réjouit Oki Sato.