Une collection très tendance

2014-07-01

Quel rapport entre des costumes mexicains et Kinnarps ? Bien plus qu'on ne croit ! Christina Wiklund est chef de produit pour les tissus chez Kinnarps et chargée de la nouvelle collection textile fascinante de l'enseigne : Kinnarps Colour Studio (KCS). Nous l'avons rencontrée.

Racontez-nous comment cette collection a vu le jour.
– C'est la troisième collection à laquelle je participe depuis que je suis chef de produit, c'est-à-dire depuis 2007. Chaque lancement demande environ deux ans de travail en amont. Une grande partie de mon travail consiste à sonder le terrain et à dénicher des tendances et phénomènes que nous pouvons ensuite nous réapproprier et adapter en esprit Kinnarps.
D'où vous vient l'inspiration ?
– D'un peu partout. Il m'est par exemple arrivé d'avoir l'idée d'une couture pour un siège lors d'un salon automobile ou d'une foire aux chaussures, ou encore d'être complètement fascinée par l'ambiance d'une gare à Paris. En général, ce n'est pas dans les salons de design ou de décoration d'intérieur que je cherche l'inspiration, mais plutôt dans le monde du cinéma et de la culture, ou encore lors de conférences données par des spécialistes des tendances passionnants comme Li Edelkoort ou Lotta Ahlvar.
Quelles sont les grandes tendances que vous avez identifiées et intégrées à la nouvelle collection Kinnarps ?
– Les couleurs sont surtout des tons pastel doux et des mélanges improbables, par exemple l'association d'une teinte claire et d'une teinte foncée. Je vous promets que le résultat est sublime ! Nous avons même utilisé beaucoup de jaune pour la collection. Li Edelkoort pense que cela sera la couleur incontournable de la décennie qui vient. Le jaune est d'ailleurs la seule couleur dont l'effet sur l'hypophyse et donc sur la créativité ait été prouvé scientifiquement.
Comment de tissus y a-t-il au total dans la collection KCS ?
– 250, et ils sont disponibles pour les marques de Kinnarps : Drabert, Martin Stoll et Kinnarps.
Quelles sont les autres tendances majeures actuelles dans le design ?
– On constate une recherche de luxe, de nostalgie et de l'esprit des contes de fées, que nous avons aussi voulu exprimer dans nos tissus. Par exemple dans Forte Monaco, qui est inspiré de Gucci, alors que c'est Coco Chanel qui a été notre muse pour le tissu Century (pied-de-poule).
Comment la collection a-t-elle été reçue ?
– Les réactions sont phénoménales. Je suis actuellement sur les routes et je montre les tissus, ainsi qu'un film sur le travail de préparation de la collection. Les gens sont vraiment très enthousiastes, surtout quand ils comprennent le lien entre notre travail d'analyse des tendances et le résultat final.
Dernière question, comment s'est passé le travail avec les costumes mexicains ?
– Nous avons tiré une inspiration incroyable de l'étude de costumes de différents pays, des pays scandinaves au Mexique. Nous avons ensuite dû faire la synthèse de tout ça pour créer un seul et même esprit, comme nous sommes parvenus à le faire avec le tissu Saturnus. Nos tissus doivent pouvoir s'utiliser partout dans le monde, quelle que soit la culture. C'est là qu'on sait qu'on a réussi.