Kinnarps éteint la lumière

2015-03-26

Dans le cadre de son initiative environnementale de développement durable, The Better Effect, Kinnarps s'apprête à participer à l'événement Earth Hour le 28 mars. Dès 20h30, et pendant une heure, toutes les lumières de nos usines de Suède et d'Allemagne qui peuvent être éteintes le seront.

« Chez Kinnarps, nous considérons que le climat est l'une des questions environnementales les plus importantes de notre époque. Nous souhaitons donc participer à cet événement afin de montrer que nous prenons le changement climatique au sérieux et que nous nous joignons à des millions de personnes dans le monde pour mettre en avant ce problème », explique Johanna Ljunggren, responsable des labels écologiques chez Kinnarps.

En tant que premier fournisseur en Europe de solutions de décoration d'intérieur pour bureaux, Kinnarps veut être pionnière en matière d'œuvrer en faveur d'un développement plus durable. Participer à, et soutenir Earth Hour, le plus grand événement mondial consacré au climat, fait partie de notre travail sur le long terme. 

« Le climat mondial change et la température moyenne de la planète va encore augmenter davantage si les émissions de gaz à effet de serre ne sont pas réduites. Earth Hour est un moyen de montrer aux dirigeants que nous sommes nombreux à nous sentir concernés et à vouloir que la société soit plus soucieuse du climat, aussi bien à l'échelle mondiale que locale », ajoute Johanna Ljunggren.

Le WWF, qui organise l'événement, estime qu'environ deux milliards de personnes dans le monde éteindront la lumière samedi. Le thème de cette année est basé sur les transports, la production de viande, les problèmes de logement, les problèmes économiques, et l'impact de ces questions sur notre planète. Kinnarps y participe pour la septième année consécutive, mais l'entreprise a bien sûr toujours tenu compte de l'environnement.

« Il ne suffit pas d'éteindre la lumière pendant une heure chaque année : il faut également prêter attention à la façon dont nous gérons l'ensemble de notre entreprise. C'est ce que nous faisons le reste de l'année qui importe. Nous réfléchissons sans cesse à la manière dont nous pouvons réduire notre consommation d'énergie tout en étant plus productifs, afin de réduire notre impact sur le climat. Par exemple, le camion qui effectue la plupart des trajets entre les différentes usines de Suède roule au biodiesel, ce qui réduit ses émissions de dioxyde de carbone fossile, et donc son impact sur le climat », explique Johanna Ljunggren.