MISE EN PRATIQUE DE NOTRE PHILOSOPHIE

2016-08-19

L’approvisionnement en matériaux est automatique, ce qui évite aux opérateurs de devoir soulever de lourdes charges. Le piètement du siège se replie pour l’exécution des opérations délicates. Le processus se déroule sans stress, grâce aux outils spéciaux et à leur.

L’ergonomie concerne l’individu (et l’entreprise) au sens large. Cette règle se vérifie en premier lieu chez Kinnarps. Nous sommes a la fois concepteurs, fabricants de mobilier et amenageurs d’espaces, mais aussi une grande entreprise avec de nombreux espaces de travail. et nos besoins ergonomiques ont augmenté dans la même proportion que ceux des autres entreprises, sinon davantage.

« Oui, je dirais que nous avons de plus grandesambitions que la majorité des autres entreprises sur le plande l’ergonomie. Le contraire serait étonnant », affirme Anders Hermansson, directeur industriel. « Tout d’abord, nous sommesconscients du rôle que joue l’ergonomie dans le bien-être et les performancesdes individus. Ensuite, nous avons acquis le savoir-fairenécessaire. Il est par conséquent légitime que nous élaborions nospropres solutions ergonomiques, et ce n’est pas si difficile. »


INTÉGRATION DE LA NOTION D’ERGONOMIE DÈS LE DÉBUTN

Os exigences strictes ne s’appliquent pas exclusivement à nosenvironnements de bureau, évidemment. Elles transparaissentaussi dans l’intégralité du processus, de la production à la livraison.Sachant que beaucoup des produits Kinnarps sont sophistiqués dupoint de vue technologique, leur assemblage est l’un des grandsdéfis. Une nouvelle chaîne de montage de piètements de siège vientd’être mise en service dans l’usine Kinnarps de Jönköping. Nousnous sommes rendus sur le site pour nous entretenir avec l’ergonomeAnders Lundahl, spécialiste de l’ergonomie chez Kinnarps.

« Nos travaux systémiques sur l’ergonomie imprègnent tout ce quenous faisons, et cette nouvelle chaîne de montage en est un bonexemple. La réflexion sur l’ergonomie a démarré au stade de laconception, puis nous avons procédé à une évaluation dans un espacede travail pilote et pour finir, nous avons construit la chaîne définitive »,nous explique Lundahl lorsque nous le rencontrons à l’usine.L’une des plus grandes problématiques posées par cette chaînede montage réside dans les multiples opérations de précisiondélicates qui doivent être réalisées à l’intérieur du piètement et sousdifférents angles.

Or, la chaîne a été construite de telle sorte que le piétement dusiège soit acheminé automatiquement dans le bon angle en vue deson assemblage. L’opérateur n’a pas besoin de travailler dans despositions peu naturelles et épuisantes.

« Par ailleurs, le plancher est réglable en hauteur. Dès lors, l’opérateurpeut ajuster la hauteur suivant sa taille et travailler à son postesoit assis, soit debout. »

UN DÉVELOPPEMENT CONTINU

Anders Lundahl continue de nous décrire la chaîne pendant lavisite. Il nous montre le plancher réglable et insiste sur le fait quel’éclairage est suffisant sans éblouir et que les outils sont facilementaccessibles et conviennent tout spécialement pour les tâchesrequises. Il est évident qu’aucun détail n’a été laissé au hasard.

Et il surenchérit : « Comme vous pouvez le constater, il est inutiled’élever la voix, car le niveau sonore est très faible ». La sécuritéest manifestement un critère à prendre en compte. Les doublescommandes minimisent en partie le danger, puisque l’opérateur doitse servir de ses deux mains. Tout risque de pincement est éliminé.De plus, il est clair que l’approvisionnement en matériaux n’impliquepas de devoir soulever manuellement de lourdes charges. La satisfactionqu’éprouve Anders Lundahl est tout à fait justifiée.

« Je l’admets : je suis ravi que cet environnement de production sesoit révélé sans faille. Néanmoins, nous pouvons nous améliorer,ici même et ailleurs dans l’organisation. Nous allons continuer àperfectionner nos solutions ergonomiques et à mettre en applicationnotre philosophie. »


Explanation; Anders Lundahl: Anders Lundahl est un physiothérapeute qui a été formé àl’ergonomie et qui travaille chez Kinnarps. Outre l’intégrationde l’ergonomie aux produits, les missions suivantes relèventde sa compétence : inspection ergonomique des lieux detravail et suivi de la formation et de l’accompagnement desemployés quant aux méthodes de travail ergonomiques.