Du son ou du bruit ?

2014-12-02

Du son ou du bruit ?

À quoi ressemble l'acoustique de votre lieu de travail ? Kinnarps a lu pour vous une étude du World Green Building Council qui montre que les bruits parasites réduisent notre capacité de travail d'en moyenne 66 %.

Vous êtes plongé dans votre travail lorsque soudain, deux collègues s'arrêtent juste devant votre bureau et se lancent dans une discussion animée. Nous avons tous vécu cette situation. Bien sûr qu'ils vous dérangent, mais vous ne pouvez pas faire grand-chose, donc vous grincez des dents et tentez de reprendre. Comment régler ce problème dans un bureau en open space ? Nous ne pouvons évidemment pas interdire les conversations et sonneries de téléphone. Mais nous pouvons en revanche réduire considérablement les désagréments liés au bruit en prévoyant un nombre suffisant de petites salles de réunion. L'idéal est bien sûr de créer un lieu de travail basé sur l'activité dans lequel chacun peut décider de l'endroit et de la façon dont il veut travailler. Et le concept Next Office de Kinnarps, un espace de travail basé sur l'activité, vous offre une telle solution complète.
Attention, il n'est pas non plus souhaitable de supprimer tous les bruits, car le silence détruit la créativité et l'énergie. Les experts recommandent en général un bruit de fond d'un niveau sonore d'environ 45 décibels pour aider à couvrir les bruits parasites et les voix des collègues bruyants. Il est également important de trouver le bon équilibre acoustique. Le bourdonnement de la ventilation n'est par exemple pas forcément une mauvaise chose. Mais tous les lieux de travail sont différents et c'est à vous de fixer la priorité : communiquer ou se concentrer ?