Des formes durables

L’idée générale veut que le travail du designer consiste à donner un style final aux meubles et autres produits. Mais en fait, c’est tout le contraire : sa principale mission est de penser correctement dès le début, et non pas qu’à la fin, de façon à créer des objets qui durent.

Un splendide ancien bâtiment industriel de Copenhague constitue le lieu de réunion de deux designers un jour d’hiver : le vétéran danois légendaire Knud Holscher, dont la carrière a commencé dans le bureau d’Arne Jacobsen il y a plus de quarante ans, et le jeune Suédois Fredrik Färg, diplômé de l’École de Design et d’Artisanat (HDK) de Göteborg depuis le printemps dernier.

Les deux considèrent le monde comme leur lieu de travail. Knud Holscher a la chance unique de voir les produits avec lesquels il a commence à travailler il y a plusieurs décennies – tels que la célèbre gamme D-line d’articles de design – rencontrer toujours un tel succès qu’il continue à les développer année après année. Fredrik Färg, qui s’intéresse à une synthèse entre mobilier et mode, a déjà connu les projecteurs de la scène internationale lorsqu’il est sorti diplômé de la HDK.

Malgré leur différence d’âge, ils sont étonnement sur la même longueur d’ondes.

« Le travail du designer vise à faire advancer l’évolution », dit Knud. « Il y a plein de tables, mais certaines sont tout simplement meilleures que d’autres. Leur designer a un coup d’avance. Les meilleurs produits durent également plus longtemps, juste grâce à leur design. Mon ambition est précisément de concevoir des produits intemporels, classiques et résistants, ce qui est également en accord avec nos preoccupations écologiques actuelles.

« Certainement », opine Fredrik. « L’important est d’adopter la bonne perspective dès le départ. Dès le choix du lieu de l’aménagement, tout en gardant l’utilisateur final à l’esprit. » Il cite Knud Holscher, à propos de l’excellence d’un bouton. Comment le designer doit s’assurer que l’utilisateur comprenne la fonction de l’objet.

Tout aussi simplement et clairement que lorsque nous voyons la forme d’un bouton.

« Je suis complètement d’accord », dit Fredrik. Knud explique que c’est tout simplement ce type de conception qui explique le succès à long terme de la gamme D-line. À son tour, il cite le Directeur du Musée d’Art Moderne de Louisiane, Poul Erik Tøjner, qui compare le design aux deux faces d’une pièce de monnaie. L’une est une question de fonction, l’autre de sensation.

« Pour le designer que je suis, ceci implique d’être d’un côté expressif, et de l’autre pragmatique », explique-t-il. L’équilibre entre les deux est très important. Pour revenir au bouton, un bouton bleu sera peut-être nécessaire dans un contexte particulier afin d’être assorti aux autres. Une vue d’ensemble et des détails bien pensés, tout est crucial.

Développer et gérer
Knud Holscher tente de trouver des solutions qui soient bonnes en termes d’idées et tellement bien appliquées que les produits ne se démodent jamais. Assez paradoxalement, le jeune designer Fredrik Färg a une conception plus rétro de l’intemporalité.

« J’aime l’idée de gérer un héritage », dit-il.

« Prenez l’exemple classique de la confection masculine, dont je m’inspire souvent pour mon mobilier – elle ne se démode jamais. Cela me plaît, que certaines valeurs perdurent, qu’il ne faille pas acheter de nouvelles choses tout le temps. Le role du designer est de faire attention à la qualité, de continuer à la développer. »

Les deux sont d’accord pour dire que l’attitude des fabricants et des clients est vitale pour créer des produits de qualité qui durent.

 Knud explique qu’il essaie toujours de contacter immédiatement les responsables de la production de façon très pratique. « Pour qu’il n’y ait aucune rivalité et que la coopération se passe sans heurts. Un dialogue étroit est vital tout au long du processus » estime-t-il. Le designer doit respecter toutes les personnes impliquées.

Expertise et vision à long terme
Pour Fredrik, la réalité de la zone de production se révèle être une bonne surprise.

«À l’université, vous faites tout vous-même », ditil.

« Vous faites les schémas, créez votre site Internet, élaborez votre stratégie marketing. En fait, vous devez vous occuper de tout. Lorsque vous sortez et commencez à travailler avec des entreprises, c’est fantastique de voir toute l’expertise qui y est déjà en place. Comment il est possible d’utiliser cette expertise ensemble. »

Fredrik est également fasciné de rencontrer un collègue avec une expérience comme celle de Knud. Il lui demande :

« Vous travaillez depuis des années mais vous êtes toujours tellement passionné. Quel est votre moteur ? »

Knud répond: «Je pense toujours à l’étape suivante, à comment je peux résoudre le problème suivant, de façon à ce que le produit devienne encore meilleur. »

Fredrik est d’accord :

« En effet, tout change tout le temps, à la fois les besoins et la société. Il faudra toujours des nouvelles choses. Mais continuer à chercher du long terme, de la qualité qui dure, voici mon moteur. »

Ingrid Sommar