Le Danemark rencontre la Suède en Pologne. Tout en haut de l’un des sites remarquables récemment construits à Varsovie, le promoteur immobilier danois Sjaelsø rencontre le Suédois Kinnarps. L’aménagement intérieur contribue à créer une image de marque de la société dans ce marché en constante progression.

 

Jan Christensen, PDG de la filiale polonaise de Sjaelsø, acteur international dans le domaine de l’immobilier, aime Varsovie, la ville où il a élu domicile il y a onze ans. En dehors des nouveaux bureaux de Sjaelsø, dans le centre de la capitale, juste à côté de la gare centrale, l’histoire a rendez vous avec l’avenir.

Derrière un mur de verre, on peut observer de gigantesques grues de construction d’un rouge brillant en pleine action sur un gratteciel semblable à une voile conçu par l’architecte David Libeskind. L’autre mur de verre permet d’admirer le site où une autre architecte de renom international, Zaha Hadid, embellira la ville de sa tour Lilium de 250 m. Nul doute que cette partie de la ville est l’une des plus onéreuses, comme c’est le cas pour Sjaelsø. Début 2007, trois personnes ont lancé la société dans un bureau de 50 mètres carrés.

Aujourd’hui, 17 employés se partagent les nouveaux locaux qui s’étendent sur 500 mètres carrés. « Avant de déménager, nous avions émis une liste de souhaits à partir de l’idée que les meubles devaient s’harmoniser avec les services et produits Sjaelsø, c’est-à-dire des locaux d’habitation, des bureaux et des commerces de haute qualité. Étant donné la forte compétition dans notre secteur, nos bureaux, avec leur équipement et leur ambiance, pouvaient contribuer à mettre l’accent sur notre culture d’entreprise. La bonne conception intérieure renforce son attrait à la fois pour les clients et pour les employés et nous avons pour objectif de projeter une image de Sjaelsø comme une société jeune, dynamique et attractive » déclare Jan Christensen avant de poursuivre :
« Il était primordial d’utiliser la décoration intérieure pour montrer que nous prenons soin de
nos employés, que nous leur donnons le meilleur en termes de conception, de qualité, d’ergonomie et de fonctionnalité. Nous insistons également sur une bonne communication, c’est pourquoi nous avons choisi cet aménagement en espace ouvert, où chacun se sent impliqué et peut être conscient de ce qui se passe, ce qui était inhabituel pour beaucoup d’employés locaux. En outre, le travail d’équipe est au coeur de nos projets. Si nous pouvons offrir un bon environnement de travail avec des atouts  supplémentaires, alors je suis convaincu que nous aurons des employés plus investis, qui seront le moteur du développement de toute la société. Pour une entreprise comme Sjaelsø, orientée sur l’information, il est de première importance d’attirer les meilleurs collaborateurs et de les persuader de rester.
Un début positif L’aspect peut-être le plus frappant de l’aménagement des bureaux est le sentiment de confort, généré par la cuisine ouverte, un assortiment de canapés accueillants, des lampes sur les postes de travail et des bureaux qui se montent pour des rencontres plus informelles. Les tons sobres et élégants marrons et beiges sont assortis de nuances scandinaves apportées par le chêne et le bouleau. L’une des salles de réunion est peinte en vert brillant pour créer un contraste dynamique. Jan Christensen nous assure que la réaction de nombreux visiteurs est la suivante : « Ah, vous avez vraiment des locaux magnifiques, ici ! », ce qui crée une ambiance vraiment positive pour les réunions.

« Comme nos bureaux font une excellente impression à nos clients, il est facile pour eux
d’imaginer que nous assurons la même qualité à tous! » explique-t-il, avant d’ajouter que l’étape suivante consistera à dénicher des oeuvres d’art qui renforceront encore davantage le sentiment de confort.
Interrogé sur ses motivations quant au choix de Kinnarps, il répond que sa décision a été guidée par le style scandinave de la gamme et par le designer d’intérieur très impliqué et dévoué depuis le début. Les membres du personnel de Kinnarps ayant travaillé sur le projet sont Kamil Kapcinski et l’architecte Anna Kopec.
« Nous avons commencé en août 2007 et nous nous sommes rencontrés presque chaque jour pendant un mois. Chaque étape du processus nous donnait de nouvelles idées et nous sommes parvenus, ensemble, à porter la vision initiale, étape après étape, jusqu’au résultat final, qui a été une véritable révélation aussi bien pour moi que pour le client. Notre coopération était caractérisée par une méthode de travail typiquement scandinave, flexible et détendue, à l’image du résultat » conclut Anna Kopec.


Susanne Helgeson