Airbus, la compagnie européenne qui a conquis la moitié du marché mondial

Les passagers qui atterrissent à l'aéroport de Toulouse dans le Sud-ouest de la France peuvent avoir désormais un aperçu du plus gros avion de ligne au monde, l'Airbus A380. Il est stationné à l'extérieur du hangar Airbus et se reconnaît directement à sa double rangée de hublots. Ceux qui ont de la chance peuvent assister au décollage et à l'atterrissage de l'appareil lors de la série de vols d'essai auxquels on procède en ce moment.

L'A380 peut transporter 35 pour cent de passagers en plus que le plus gros avion actuellement en fonction. Cela signifie une capacité normale d'emport de 550 passagers avec un maximum de 800. Il consomme par ailleurs 12 pour cent de carburant en moins. Il inaugurera son arrivée dans le trafic aérien fin 2007 et c'est Singapore Airlines qui sera le premier à l'incorporer dans sa flotte.

L'avion géant est donc la dernière innovation d'Airbus. En 35 ans, le constructeur aéronautique européen a créé la famille d'appareils la plus innovante et la plus flexible du marché. En 2006 Airbus livrera davantage d'avions que son concurrent et battra une nouvelle fois son record d'avions livrés avec 430 appareils, tous modèles confondus.

Airbus est une entreprise hors du commun. Il s'agit d'une entreprise européenne, fondée dans les années 60 pour asseoir l'Europe dans un monde dominé par des constructeurs américains. A l'origine d'Airbus, l'on trouve le constructeur aéronautique britannique, BAE, et un consortium détenu par la France, l'Allemagne et l'Espagne. L'on pourrait dire qu'Airbus est une concrétisation de l'Union européenne. La pensée européenne à la base d'Airbus se reflète également dans la structure de production. Les diverses pièces de l'appareil sont fabriquées dans des sites industriels répartis dans les pays partenaires. Y participent également une kyrielle de sous-traitants d'autres pays, notamment, le Suédois Saab.

A Toulouse se trouve l'un des deux sites de chaîne d'assemblage. Des pièces de divers sous-traitants y sont acheminées par l'avion de fret spécialement conçu, le Beluga, dont la capacité de transport est la plus élevée au monde : jusqu'à 1400 mètres cubes. Il peut transporter un hélicoptère entier mais le record en est un char d'assaut de 6,5 mètres sur 17,6 de 39 tonnes.

Les ailes du nouvel A380 sont toutefois trop grandes pour le Beluga.Trouver une solution pour les transporter des entrepôts du constructeur au Pays de Galles jusqu'à Toulouse a constitué un véritable défi pour l'expert en transport Airbus. En tirant profit des marées sur la côte galloise, les ailes sont chargées à bord d'un ferry qui les achemine jusqu'au port de Pauillac, après avoir longé la côte atlantique française. Même le transport fluvial à travers les terres françaises a nécessité bon nombre de nouvelles approches.

A Toulouse se trouve également le siège social d'Airbus. Il est réparti sur plusieurs bâtiments à proximité de l'aéroport. Dans un nouveau bâtiment élégant jouxtant l'autoroute, y est aujourd'hui installée la majorité du Service Clients. C'est dans ce bâtiment et dans des annexes , sur une zone appelée Campus 2 , que près de 2000 employés assurent la plupart des services après-vente. Leur mission est de fournir à toutes les compagnies clientes d'Airbus un support qui leur permette d'exploiter au quotidien leurs avions de façon optimale. Ce service inclut entre autres une assistance technique et un suivi des appareils 24/24 - 7/7 , la formation des équipages (pilotes, cabine, maintenance) et le développement de solutions d'enrichissement technologique de l'avion.

Monsieur Guy Salès, responsable des Opérations sur le Campus 2 , nous a ouvert les portes du Service Clients du nouveau bâtiment. Il nous a décrit le bâtiment et son concept de base : « Parallèlement à l'emménagement dans ce nouveau bâtiment , Airbus en a profité pour moderniser et renforcer ses équipements. Il ne s'agissait pas simplement d'assortir l'éclairage du bâtiment à la sublime architecture propice à la communication, mais aussi d'utiliser les espaces de bureau de façon optimale et d'être à la hauteur des objectifs environnementaux ». « Les équipements se devaient d'être d'une flexibilité maximale et le mobilier, fabriqué dans des matériaux recyclables. Un nombre minimum de modules doit se combiner dans un maximum de possibilités. Le mobilier de bureau doit être de taille plus réduite qu'auparavant pour que l'espace puisse être utilisé de façon plus optimale.Tout le monde a par conséquent reçu des écrans plats moins encombrants. Ce qui a également impliqué une nouvelle approche au niveau du papier. Pour réduire la quantité de papier utilisée, qui nécessite un espace de rangement, l'on a scanné des milliers de documents et l'on a converti de cette façon bon nombre d'archives en données informatiques. De nombreux ' collectionneurs de papier' parmi nos employés ont protesté mais aujourd'hui, plus personne ne se plaint ».

Airbus avait donc une idée claire à la base de ses achats d'équipements de bureau. Six entreprises ont émis leur intérêt lorsque les intentions ont été annoncées sur internet. Après quelques tours ne restaient plus que deux candidats : le Suédois Kinnarps et une société américaine. Le choix s'est finalement porté sur Kinnarps. Pourquoi ?

« Kinnarps pouvait offrir un environnement de haute qualité », déclare Monsieur Salès. « Les matériaux des meubles Kinnarps étaient recyclables et présentaient une grande flexibilité, exactement ce que nous cherchions. Le mobilier prenait en outre peu de place. »

Il nous fit visiter les bureaux équipés de ces nouveaux mobiliers d'aspect très moderne. Dans les espaces éclairés rayonne le bouleau laminé. Les placards et les éléments de bureau sont conçus dans le même matériau. Les chaises sont revêtues de tissu noir. Dans la pièce centrale et la salle de visite trônent des fauteuils stylés jaunes et orange.

Pour terminer, Monsieur Mr Salès nous fait visiter la salle du suivi technique des opérations. Sa conception a été en très grande majorité assurée par le bureau d'études de Kinnarps.C'est depuis ce centre que le Service Clients d'Airbus assure en permanence le suivi et l'assistance technique de la flotte d'avions de ses clients. Cette salle dénommée AIRTAC , est ouverte 24/24 - 365/365 L'accès visiteurs au local est éclairé en jaune et en violet. Derrière une baie vitrée se trouvent deux zones d'une dizaine de postes de travail chacune, disposés sur divers niveaux , à la manière des salles de contrôle de lancement de fusées. Les sièges sont destinés à être utilisés 24 heures sur 24. Un mur d'images fait face aux techniciens qui y travaillent et peuvent ainsi avoir
en temps réel un statut de la flotte dans le monde. Les informations sont la plupart du temps émises automatiquement par les avions en vol grâce à l'informatique embarquée permettant d'assurer un suivi technique en temps réel. Le personnel AIRTAC peut ainsi déclencher des actions correctives par anticipation.

Le Service Clients d'Airbus démontre ainsi son efficacité au quotidien en aidant les compagnies aériennes à opérer leurs avions de façon optimale.

ANN-MARIE ÅSHEDEN