Adieu aux longs couloirs et aux salles cloisonnées

Voici des espaces ouverts, aérés, lumineux et polyvalents. L’école deVildbjerg, située à Herning dans le centre du Jutland au Danemark accueille, depuis plus d’un an, des professeurs et des élèves qui en sont pleinement satisfaits.

Plus de 600 élèves, près de 50 professeurs et un dizaine de membres du personnel ont emménagé dans la toute nouvelle école, en janvier 2007. À l’origine de cet événement, une initiative politique et pédagogique qui a marqué une étape importante. Il était nécessaire d’agrandir l’école et de l’adapter à des méthodes d’enseignement modernes. Rénover les anciens bâtiments était inapproprié et aurait généré trop de dépenses. C’est pour ces raisons, qu’il a été décidé de repenser le bâtiment entièrement et Kinnarps a eu la chance d’être impliqué dès le début du projet.
« L’environnement peut fortement influencer le déroulement des activités scolaires », explique Ole Vestenaa, le directeur de l’école. Un environnement agréable a un effet, notamment sur les sensibilités esthétiques des élèves. Suivre des cours dans une école accueillante et agréable, les incite à en prendre soin.
« Je pense que tout le monde est heureux ici, car nous avons réalisé une étude auprès des instituteurs et eu plusieurs avis positifs.

De nombreuses écoles danoises sont déjà très anciennes. Elles sont généralement constituées de De nombreuses écoles danoises sont déjà très anciennes. Elles sont généralement constituées degrands bâtiments avec de longs couloirs, des salles de classes cloisonnées et sont souvent meublées de façon traditionnelle. Lorsque la décision de construire une nouvelle école a été prise,nous avons eu de nombreuses discussions et des réflexions approfondies sur le sujet. Il semblait évident que Vildbjerg pourrait offrir un environnement idéal pour le 21e siècle. Et cela tenait surtout à l’aménagement.

L’école est composée d’un bâtiment principal et de trois annexes. Les consultants en architecture d’intérieur de Kinnarps, ont participé à la conception quasiment depuis le début du projet. Kinnarps a fourni la majorité du mobilier, le reste a été réalisé surmesure. La construction a été financée par un partenariat public-privé (PPP). Dans ce cas précis, une banque allemande est propriétaire des bâtiments et l’école se contente de louer les locaux. Il reste à savoir comment cet arrangement évoluera sur le long terme. Cependant, il permet de garantir une certaine sécurité économique et l’utilisation de matériaux de qualité.
« Alimentation équilibrée, exercices physiques et mobilité » sont des éléments clés du profil pédagogique de l’école, et cela se reflète dans le mobilier. À la place des ordinaires bancs, on trouve des sièges mobiles et multifonctionnels. Les couloirs et les espaces ouverts remplacent les salles de classes cloisonnées. Les murs des salles plus petites, ont été remplacés par des vitres. L’idée était d’ouvrir l’école, dans tous les sens du terme, notamment sur la société extérieure.

« Des bâtiments entièrement neufs et du mobilier contemporain sont synonymes d’une façon différente d’enseigner. Nous avons maintenant de l’espace pour toutes les activités qui se déroulent dans une école d’aujourd’hui. Et cela permet également le développement de l’esprit créatif des élèves », explique Ole Vestenaa.

Lotta Jonson