Le bureau le plus bas de Suède se trouve à Kiruna.

Livrer le monde sous-terrain

Le bureau le plus bas de Suède se trouve à Kiruna. Dans la mine de LKAB, à 775 mètres sous terre. Et comme si cela ne suffisait pas, il est presque temps de descendre encore plus bas, pour aménager petit à petit des bureaux, des restaurants et d’autres zones pour le personnel, à près de 1 400 mètres de profondeur.

L’un des premiers romans de fiction, le «Voyage au centre de la terre » de Jules Verne, fascine génération après génération depuis 1864. Et avouez-le, même un voyage à seulement mille mètres sous terre donne un peu la chair de poule. Même si cela sollicite également l’imagination tout en ayant un côté assez exotique !

L’idée que des routes mènent à 1 045 mètres sous terre est étourdissante, mais cela est tout à fait normal à Kiruna. 450 km de chemins sinueux sont empruntés chaque jour, dans les deux sens. Christer Emanuelsson, qui travaille à la mine depuis 25 ans, et ses collègues n’en font pas tout un plat. Ils ne font pas une grande différence entre « làhaut » et « ici en bas ».

« Bien sûr, ce n’est pas pareil, si vous y pensez. Mais sinon, c’est juste un bureau comme un autre. Ici, c’est assez sale et un peu plus poussiéreux que la normale. Pas l’endroit idéal pour du linge blanc. Mais aucun changement important n’est prévu pour demain ; les activités sont confirmées jusque 2012, puis il sera temps de descendre au niveau suivant. À 1 365 mètres de profondeur. »

La descente plus loin en profondeur est liée à la ceinture de minerai de fer. Le gisement de minerai se trouve diagonalement sous la ville de Kiruna. Il faut aller plus profond, c’est-à-dire se frayer un chemin sous le centre-ville actuel. La formation de fissures et le risque d’effondrement impliquent le déménagement de certaines parties de la ville. Les discussions pour savoir lesquelles, quand et comment s’éternisent depuis des années. Certains changements infrastructurels, comme l’alimentation électrique par exemple, ont déjà été effectués. La construction d’un nouveau tronçon de rails vient de commencer, mais de nombreuses délibérations « plus modérées » sur les bâtiments qu’il vaut la peine de déplacer sont toujours en cours. Cependant, la décision du lieu où tout déménager fut prise il y a un moment; cela sera essentiellement vers le nord-ouest, en direction de Luossavaara. Que la magnifique et unique église doive être déplacée semble faire la quasi-unanimité, même si les experts estiment qu’elle n’est pas menacée avant environ 2033.

Un lieu de travail difficile mais chaleureux Kinnarps fournit tout le mobilier de LKAB depuis désormais près de dix ans. L’environnement difficile, qui est plus exigeant que beaucoup, même si Christer Emanuelsson l’estime être « un bureau comme un autre », requiert des équipements résistants à l’usure et solides. Une grande partie du travail sous terre est effectué depuis les pupitres de commande dans le bureau « open space ». La foration et le chargement du minerai sont contrôlés par des ordinateurs. Certains bureaux sont « personnalisés » pour LKAB, d’autres proviennent directement de la gamme standard. L’ergonomie est de la plus grande importance et la capacité d’adaptation verticale constitue un besoin récurrent pour les équipements de bureau. En raison de la poussière des galeries de la mine et des vêtements de travail souvent un peu plus sales que chez les employés de bureau normaux, les plans de travail doivent être extrêmement résistants. Le stratifié boulot ou hêtre convient d’habitude. Comme dans tout bureau, il est important que les salles de pause et le restaurant du personnel de la mine soient à la fois accueillants et chaleureux. Des canapés rembourrés et des meubles confortables sont donc également descendus sous terre.

Livraison directe au monde sous-terrain
Stefan Rova est l’un des six employés Kinnarps à Kiruna. Il descend parfois dans la mine avec les livraisons. Kinnarps dispose d’une voiture spécialement équipée et a donc reçu une autorisation spéciale pour utiliser la « galerie inclinée » qui suit une pente de 45 degrés pour atteindre la « ville » habitée à plus de 1 000 mètres de profondeur. À partir de là, des galeries mènent aux différentes zones de la mine. Il est possible de contrôler chaque partie de l’immense site sur l’écran d’un ordinateur. La voiture agréée pour le monde sous-terrain dispose notamment d’un équipement spécial de lutte contre le feu, inspecté chaque année. Tous les employés de Kinnarps ont également reçu une formation spéciale de sécurité afin d’être aptes à descendre dans la mine et à y travailler. Pour les livraisons plus importantes, ce ne sont pas seulement les installateurs, mais l’équipe toute entière qui accompagne le mobilier sous terre.

« La formation de fissures et le risque d’effondrement impliquent le déménagement de certaines parties de la ville. Les discussions pour savoir lesquelles, quand et comment s’éternisent depuis des années. ... Que la magnifique et unique église doive être déplacée semble faire la quasi-unanimité, même si les experts estiment qu’elle n’est pas menacée avant environ 2033. »

« Pouvoir proposer une livraison directe et un service d’installation sans avoir recours à un tiers, même sous terre, constitue évidemment un avantage pour nous », estime Stefan Rova.

Pour les habitants de Kiruna,dont Christer Emanuelsson et Stefan Rova, la question de poursuivre les activités avec LKAB, et donc de déménager la ville, ne se pose pas vraiment. La communauté autour de Kiruna n’est là que depuis 100 ans environ.Avant que LKAB ne commence à exploiter le minerai, il n’y avait rien. Peu d’habitants sont nés et ont grandi à Kiruna ; encore moins y vivent depuis plusieurs générations. Et désormais, si LKAB ne peut plus continuer à exploiter la ceinture de minerai, la ville finira par s’éteindre. Presque chaque famille de Kiruna dépend de l’existence de la mine, même si seulement 300-500 personnes, à raison de 21 équipes par semaines, travaillent dans la mine dans les conditions économiques actuelles. Les trous de forage sont remplis d’explosifs chaque soir et la détonation a lieu vers 1h30 du matin. Ce qui fait trembler toute la ville. LKAB est une menace pour Kiruna, mais également son unique chance de survie.

LOTTA JONSON